Aqualab

Zone littorale

Habitat - laboratoire sous-marin.
Coque en aluminium, baies en méthacrylate. Capacité: 6 à 9 personnes.

Volume: 45 m3 - Longueur: 9 m - Profondeur: -12 m

Prévue en 1989, l'opération Aqualab – qui devait être réalisée en collaboration avec H. G. Delauze (P-DG de la Comex), NHK et le Jamstek – développait une base vie à Okinawa, au Japon, afin de prolonger les expériences de Scott Carpenter, premier astronaute à avoir aussi vécu sous la mer (programme Hydrolab, îles Vierges) dans le programme des maisons sous-marines américaines.

Le cosmonaute russe, Volodia Titov, alors détenteur du plus long vol spatial humain, avait été pressenti pour participer au programme initial de six mois mis en place par Jacques Rougerie. Le programme Aqualab visait à préparer le record d’un an de vie sous la mer. Il jouait sur les similitudes de vie entre l’espace et le monde sous-marin, en y associant une dimension culturelle, artistique, scientifique et médiatique. La structure, suspendue dans l’espace sous-marin par moins 12 mètres et pouvant accueillir 6 personnes, devait être réalisée en aluminium avec de vastes hublots en méthacrylate.