« Tout ce qu’un homme est capable d’imaginer, d’autres hommes seront capables de le réaliser ».
Jules Verne

Depuis plus de 30 ans, Jacques Rougerie, passionné par la mer et l’espace fonde ses recherches et ses réalisations sur une architecture bionique qui repose sur le biomimétisme et le développement durable.
Sa vision prospective et son goût pour les nouvelles technologies lui permettent de proposer une meilleure intégration de l’habitat dans le milieu naturel, notamment marin, afin que les hommes qui y vivent puissent s’y inscrire. Il puise son inspiration à la fois dans l’héritage de Léonard de Vinci et dans sa foi dans le génie humain.

L'ARCHITECTURE, LA MER ET L'ESPACE
Il a dans cet esprit construit des centres de la mer, des musées subaquatiques, des habitats et des laboratoires sous-marins, des vaisseaux à coques transparentes, et imaginé de grands projets toujours liés au milieu marin.
Expérimentant lui-même ses réalisations en véritable explorateur du monde sous-marin, il est allé jusqu’à habiter plusieurs fois dans des habitats subaquatiques participant notamment au record du monde de 69 jours sous la mer aux Etats-Unis.

Ses derniers projets, SeaOrbiter et la Cité des Mériens, font la synthèse de plus de 30 ans de recherches innovantes dans les domaines de l’architecture marine et sous-marine. Ils sont depuis toujours inspirés par l’œuvre de Jules Verne.

Membre de l'Institut, Académie des Beaux-Arts, il a créé la Fondation Jacques Rougerie, Génération Espace Mer au sein de l'Institut de France. A travers son Concours international d'Architecture annuel, la fondation encourage les jeunes talents internationaux à concevoir les habitats et modes de vie du futur.
« C'est de l'océan et de l’espace que naîtra le destin des civilisations à venir » Jacques Rougerie